Le Quotidien
La mouche du bleuet est très sédentaire et ne vole pas très loin, ce qui limite les risques de propagation.
La mouche du bleuet est très sédentaire et ne vole pas très loin, ce qui limite les risques de propagation.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean doit apprendre à vivre avec la mouche du bleuet

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Le dépistage effectué par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) à l’été 2020 a révélé que la mouche du bleuet est bel et bien implantée au Saguenay-Lac-Saint-Jean, particulièrement dans la MRC Maria-Chapdelaine. Étant donné que l’insecte persiste dans le sol plusieurs années, il sera difficile de l’éradiquer, mais il est possible de bien contrôler sa population et éviter qu’il ne se répande d’une bleuetière à l’autre.