Le Quotidien
Au Québec, avant la pandémie, environ 10% à 15% des travailleurs étaient en télétravail. En mai 2020, selon l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), cette donnée passait à près de 50%, soit une personne en emploi sur deux, pour redescendre à 40% à la fin mai.
Au Québec, avant la pandémie, environ 10% à 15% des travailleurs étaient en télétravail. En mai 2020, selon l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), cette donnée passait à près de 50%, soit une personne en emploi sur deux, pour redescendre à 40% à la fin mai.

UQAC - Formation continue

Et si le télétravail perdurait?

La Vitrine
Contenu commandité
S’il représentait, au début des années 2000, une façon pour les employeurs de se démarquer et d’afficher leur ouverture envers un mode de travail marginal, depuis un an, le télétravail a pris une tout autre dimension. Pour plusieurs, voire une majorité, il s’est imposé abruptement au printemps dernier devenant essentiel au maintien des activités professionnelles et à la santé des travailleurs. Les entreprises ont eu peu de temps pour s’y préparer, plongées dans l’urgence d’agir. Un an plus tard, peut-on dire qu’elles s’y sont réellement habituées et ont su y adapter leurs pratiques? Chose certaine, très bientôt, elles devront présenter un plan de continuité à leur équipe, une étape attendue, nécessaire, à laquelle il vaudrait peut-être mieux penser dès maintenant.