Le précieux cheval de bois de Maëva

En présentant le cheval de bois qu’il avait fabriqué en 2016 pour sa petite-fille, Mario Gaudreault ne s’attendait pas à autant d’éloges sur le groupe Facebook « Les Patenteux du Québec «.

CHRONIQUE / En présentant le cheval de bois qu’il avait fabriqué en 2016 pour sa petite-fille Maëva, Mario Gaudreault ne s’attendait pas à autant d’éloges.


Après avoir publié le jouet, dans le groupe Facebook « Les Patenteux du Québec » regroupant 80 000 adeptes de patentes, l’Almatois a reçu plus de 3000 mentions et 400 commentaires.

« Je suis impressionné. Je ne m’attendais pas à un tel impact », lance M. Gaudreault. Émus par ce geste d’amour et par la beauté du résultat, les gens ont même offert d’autres cadeaux à la fillette. « Vous êtes de quel coin ? Je vous proposerais de venir avec votre petite-fille pour lui faire faire un tour d’un de mes chevaux comme complément de cadeau de Noël, et cela gratuitement naturellement », écrit Donald Perreault en commentaire. Malheureusement, 800 kilomètres séparent les deux Québécois.



« Il y a quatre ans, ma petite-fille voulait que je lui achète un cheval pour Noël, qui est aussi le jour de sa fête. Je lui ai dit que j’allais m’occuper de ça et qu’elle allait l’avoir son cheval », se remémore M. Gaudreault. Maëva Fortin avait alors deux ans.

Habile de ses mains, et ayant plus d’une fois travaillé le bois pour le plaisir, le grand-père s’est lancé dans un projet nécessitant une cinquantaine d’heures de travail. « J’avais fait promettre à ma fille, Jessica-Lyse Duchesne, la mère de Maëva, de garder le cheval dans la famille pour qu’il se promène de génération en génération », poursuit-il. Jessica-Lyse avait accepté sans hésiter.

C’est avec du pin blanc que l’habile bricoleur a construit le jouet qu’il a par la suite couvert d’une teinture et d’un vernis. « Un de mes amis avait un patron de cheval de bois ancien, mais il n’était pas à mon goût, je l’ai donc adapté », ajoute M. Gaudreault. Quand Maëva a reçu ce cadeau, en 2016, elle était vraiment contente. « Ses yeux pétillaient », précise le fier grand-papa.

Quatre années se sont écoulées depuis ce temps et le cheval de Maëva est toujours aussi précieux. Celle qui fêtera ses six ans le 25 décembre prochain joue encore régulièrement avec son cheval de bois qu’elle a baptisé Mia.

En 2016, Maëva Fortin recevait un précieux cheval de bois fabriqué spécialement pour elle par son grand-père.

+

UNE PLUIE D'ÉLOGES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Voici quelques commentaires reçus après la publication de Mario Gaudreault dans le groupe « Les Patenteux du Québec » :

« Quel talent ! Quelle belle idée ! Mon grand-père m’a fait un coffre à jouets en cèdre et, à bientôt 45 dans, je l’ai toujours ! » – Karine Guérette

« Félicitations ! Premièrement super beau travail. Deuxièmement, le garage bien organisé et, le plus important, une petite fille bien heureuse. » – Rémi Gougeon

« Mon père en a fait un à ma fille qu’elle a toujours 38 ans plus tard ! Beau souvenir à garder précieusement. » – Martin Champagne

« Félicitations ! Moi, quand je vais être grand-père, je veux être pareil comme toi. La petite va être tellement heureuse. Très beau travail. » – Steve Paillé

« Ah ! Wow ! Un beau travail d’artiste. J’ignore combien d’heures tu as passées là-dessus, mais ce serait vendeur sur Internet c’est certain. Même pas besoin de point de vente, juste via Facebook, Instagram, Kijiji, et j’en passe. » – Alain Chiasson

« Mon beau-père en a retapé un vieux. Il l’a tout sablé, peinturé, fait des bottes, les sangles de cuir et mis du vrai crin de cheval. La joie que ma fille a de jouer avec ! C’est inestimable. » – Olivier Deveault

« C’est sur la coche, je dirais mieux que ceux achetés ! Tu devrais en faire à la chaîne. Tu vas tous les vendre facilement ! C’est ça, acheter local. » – Denis Thibeault 

« Wow ! C’est le plus beau cadeau que tu peux lui faire. Mon père m’en avait fabriqué un et je l’ai encore. » – Christian Charron

Mario Gaudreault a modifié un patron de cheval de bois ancien, déjà existant, afin de le personnaliser.