Le Quotidien
«Pour réellement améliorer la santé mentale populationnelle, il faut commencer en amont par la promotion, la prévention qui se fait souvent par des organismes communautaires», soutient Georgia Vrakas.
«Pour réellement améliorer la santé mentale populationnelle, il faut commencer en amont par la promotion, la prévention qui se fait souvent par des organismes communautaires», soutient Georgia Vrakas.

Notre santé mentale: un rappel important

Georgia Vrakas, Ph. D., psychologue et ps.éd.
Professeure agrégée, Département de psychoéducation UQTR, campus de Québec
CHRONIQUE/ Je planifiais écrire ma chronique sur comment gérer l’anxiété en temps de pandémie. J’ai choisi plutôt de tenter de briser des tabous et de parler d’accessibilité aux services de santé mentale au Québec.