Le Quotidien
Guylaine Rivard a vu son été et son automne prendre une tournure intéressante, alors que plusieurs diffuseurs ont sollicité ses services. C’est la pièce Aisselles et bretelles, interprétée en solo, qui a suscité la plus forte demande. On pourra la voir à Péribonka, Québec, Dolbeau-Mistassini, Verchères et Jonquière, d’ici le 12 novembre.
Guylaine Rivard a vu son été et son automne prendre une tournure intéressante, alors que plusieurs diffuseurs ont sollicité ses services. C’est la pièce Aisselles et bretelles, interprétée en solo, qui a suscité la plus forte demande. On pourra la voir à Péribonka, Québec, Dolbeau-Mistassini, Verchères et Jonquière, d’ici le 12 novembre.

Une reprise appréciée par Guylaine Rivard

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Après le carême vient l’abondance. L’été s’annonçait dangereusement tranquille pour la comédienne Guylaine Rivard. Il y avait eu moult reports et annulations, comme c’est le lot de tant d’artistes à l’ère du coronavirus. Or, les derniers jours ont apporté de l’eau au moulin, tellement que ses productions offertes en solo la tiendront occupée jusqu’en novembre.