Le Quotidien
Le médecin de famille Martin De La Boissière estime que la solitude est ce qu’il y a de plus troublant en ce moment pour les familles des résidents des CHSLD et principalement pour ceux dont la vie est écourtée rapidement par la COVID-19.
Le médecin de famille Martin De La Boissière estime que la solitude est ce qu’il y a de plus troublant en ce moment pour les familles des résidents des CHSLD et principalement pour ceux dont la vie est écourtée rapidement par la COVID-19.

CHSLD rime avec solitude, croit le Dr Martin De La Boissière

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La solitude fait partie de la réalité des CHSLD. La COVID-19 n’a fait qu’exacerber cette réalité alors que les familles sont tenues à l’écart de la fin de vie d’un parent. Cette séparation, justifiée par de bonnes raisons médicales, a cependant un effet pervers puisqu’elle génère de l’anxiété au sein des familles qui ont cheminé vers la fin de vie de l’aîné, croit le docteur Martin De La Boissière.