Le Quotidien

L’annulation des examens ministériels et provinciaux : une mise au point

Dans les derniers jours, le gouvernement de l’Ontario, par l’intermédiaire de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE), annonçait l’annulation des examens provinciaux. À l’instar de l’Ontario, le Québec a emboîté le pas en décidant que les examens ministériels de juin 2020 étaient tous annulés. Il s’agit de sages décisions compte tenu des circonstances. En effet, les écoles sont actuellement fermées et nul ne sait à quel moment elles ouvriront de nouveau. L’Alberta nous a sans doute donné un avant-goût d’une plausible décision en annonçant d’ores et déjà que les écoles seraient fermées jusqu’en septembre. À la suite de ces annonces, plusieurs personnes ont réagi dans les médias, dont nos collègues Nicole Monney et Stéphane Allaire de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), dans une lettre publiée le 24 mars 2020 dans Le Quotidien. Nous tenons à réagir à l’égard de deux arguments pour lesquels nous aimerions apporter quelques nuances.