Le Quotidien
Le chef de l’Orchestre symphonique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Jean-Michel Malouf, salue la violoniste Marie Bégin, qui, mardi soir, au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi, a assumé le rôle de soliste pour la première fois. Devant 500 spectateurs, dont plusieurs membres de la communauté d’affaires, elle a participé à l’interprétation du premier mouvement du Concerto pour violon en ré majeur de Beethoven.
Le chef de l’Orchestre symphonique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Jean-Michel Malouf, salue la violoniste Marie Bégin, qui, mardi soir, au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi, a assumé le rôle de soliste pour la première fois. Devant 500 spectateurs, dont plusieurs membres de la communauté d’affaires, elle a participé à l’interprétation du premier mouvement du Concerto pour violon en ré majeur de Beethoven.

L’Orchestre, sur une note différente

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Dansant. Romantique. Moderne. Trois facettes de Beethoven ont été mises en relief par l’Orchestre symphonique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, mardi, à l’occasion de son premier concert de l’année. Tenu à une heure inhabituelle, soit 17 h 30, cet événement auquel était jumelée une activité de réseautage destinée à la communauté d’affaires a permis à 500 personnes de vivre la musique d’une manière différente.