Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
image description
image description

Mourir pour la cause

CHRONIQUE / La semaine dernière, Luc Ferrandez a jeté un pavé dans la marre en évoquant la possibilité d’étendre l’aide médicale à mourir aux personnes qui souhaiteraient éviter de devenir un fardeau pour leurs proches et pour la société en général. En effet, l’ancien maire de l’arrondissement montréalais du Plateau-Mont-Royal a évoqué le droit à l’autodétermination comme argument permettant à une personne de demander qu’on mette fin à ses jours si cette dernière considère que sa vie ne vaut plus la peine d’être vécue, notamment sur la base de motifs sociaux et environnementaux. Aussi troublante puisse-t-elle être, je crois que cette proposition mérite réflexion.