Le Quotidien
Martin Paradis se portait bien, environ 24 heures après s’être écrasé avec son hydravion dans le secteur de Lac-Kénogami.
Martin Paradis se portait bien, environ 24 heures après s’être écrasé avec son hydravion dans le secteur de Lac-Kénogami.

Crash d'hydravion: le survivant se considère «très chanceux»

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
Martin Paradis est conscient de la chance qu’il a eue. Survivant du crash de son hydravion Murphy Rebel qu’il a lui-même construit, le pilote a évité le pire, lundi après-midi, à Lac-Kénogami. Le vol, qui aura duré une quarantaine de secondes seulement, aurait pu être son dernier, mais le destin en a décidé autrement.