Le Quotidien
En octobre dernier, une conférence de presse avait été organisée par GNL Québec, afin de présenter les grandes lignes du projet. Stéphanie Fortin (à gauche) y participait avec Marie-Claude Lavigne, vice-présidente des affaires publiques de GNL Québec. et Pat Fiore, président
En octobre dernier, une conférence de presse avait été organisée par GNL Québec, afin de présenter les grandes lignes du projet. Stéphanie Fortin (à gauche) y participait avec Marie-Claude Lavigne, vice-présidente des affaires publiques de GNL Québec. et Pat Fiore, président

GNL Québec s’appuie sur les données du rapport du CIRAIG

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Le Quotidien
La publication lundi dans le journal Le Devoir d’une lettre ouverte signée par 150 représentants de la communauté scientifique québécoise dénonçant le projet de Gazoduq et d’usine de liquéfaction de gaz naturel à Grande-Anse fait réagir le promoteur GNL Québec qui joue la carte de la transparence tout en dénonçant l’interprétation faite des chiffres publiés par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) .