Le Quotidien
Daniel Côté
Le Quotidien
Daniel Côté
Jean-François Lapointe habite la scène de l’Opéra de Strasbourg dans Pelléas et Mélisande, où il incarne le personnage de Golaud. Même le garçon de cet homme, qu’on voit sur cette photographie, n’est pas à l’abri de ses pulsions colériques.
Jean-François Lapointe habite la scène de l’Opéra de Strasbourg dans Pelléas et Mélisande, où il incarne le personnage de Golaud. Même le garçon de cet homme, qu’on voit sur cette photographie, n’est pas à l’abri de ses pulsions colériques.

Jean-François Lapointe triomphe à Strasbourg

CHRONIQUE / Si on vivait dans les années 1950, époque où Jean-Pierre Masson se faisait harceler parce qu’il incarnait le vil Séraphin au petit écran, Jean-François Lapointe ne pourrait pas marcher dans les rues de Strasbourg sans un garde du corps. Sa performance dans le rôle de Golaud, l’un des personnages-clés de l’opéra Pelléas et Mélisande, est en effet sidérante.