Le Quotidien
Parfaite symbiose entre l’azur et l’eau, cette photographie du Piékouagami captée par Madeline Deriaz illustre bien les aspects hypnotisant qu’elle soutire au paysage.
Parfaite symbiose entre l’azur et l’eau, cette photographie du Piékouagami captée par Madeline Deriaz illustre bien les aspects hypnotisant qu’elle soutire au paysage.

L’émerveillement à même les flots

Guillaume St-Pierre
Guillaume St-Pierre
Le Quotidien
Il n’y a pas deux vagues qui soient semblables. Tirer la beauté de l’eau, que ce soit à travers ses formes ou ses états, Madeline Deriaz en a fait un minutieux travail multidisciplinaire, dont l’impressionnante finalité est dévoilée au CNE jusqu’au 9 septembre 2018. L’exposition La calligraphie de l’eau offre de s’immiscer au cœur du liquide, à la fois en dessin, en peinture, en photographie et même sous forme de vidéo, exposant du même coup des facettes stupéfiantes de cette ressource.