Le Quotidien
Dans la pièce Itinérance, Guylaine Rivard campe le rôle d’une femme qui a abouti dans la rue. Elle vit entourée d’objets parmi lesquels on remarque une marionnette.
Dans la pièce Itinérance, Guylaine Rivard campe le rôle d’une femme qui a abouti dans la rue. Elle vit entourée d’objets parmi lesquels on remarque une marionnette.

L’Itinérance vue par le Théâtre CRI

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Une femme déploie des objets autour d’elle sans dire un mot. Ils représentent son univers, montrent à quel point sa vie est réduite à peu de choses, ce qui constitue le point de départ de la nouvelle pièce du Théâtre CRI, Itinérance. D’une durée de 15 à 20 minutes, cette création ramène son unique interprète, Guylaine Rivard, à l’époque lointaine où elle pratiquait son art dans la rue.