Le Quotidien
Le colonel William Radiff soutient que les militaires sont habitués d’accomplir des tâches comme celles entourant le G7 de Charlevoix. « Si la réunion du G7 était ailleurs au Québec, notre rôle serait le même. Là, c’est simplement plus proche et c’est un avantage pour nous. »
Le colonel William Radiff soutient que les militaires sont habitués d’accomplir des tâches comme celles entourant le G7 de Charlevoix. « Si la réunion du G7 était ailleurs au Québec, notre rôle serait le même. Là, c’est simplement plus proche et c’est un avantage pour nous. »

La Base de Bagotville prête à intervenir

Normand Boivin
Normand Boivin
Le Quotidien
Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
(Normand Boivin) – Malgré les apparences, la tenue du G7 dans Charlevoix les 7 et 8 juin ne perturbera pas outre mesure les activités de la Base militaire de Bagotville. Même si elle sera au cœur des activités entourant la réunion des sept pays les plus industrialisés, son commandant soutient que c’est simplement la poursuite de la mission qui lui est confiée par le NORAD.