Le Quotidien
Une importante activité policière avait cours vendredi dans le quartier de Charlesbourg, qui a été passé au peigne fin par les agents et le maître-chien. Fouilles dans les arbustes, sous les escaliers des résidences, dans les bacs à recyclage et à ordures; rien n'a été laissé au hasard pour trouver de nouveaux éléments de preuves et refaire la chronologie des tragiques événements.
Une importante activité policière avait cours vendredi dans le quartier de Charlesbourg, qui a été passé au peigne fin par les agents et le maître-chien. Fouilles dans les arbustes, sous les escaliers des résidences, dans les bacs à recyclage et à ordures; rien n'a été laissé au hasard pour trouver de nouveaux éléments de preuves et refaire la chronologie des tragiques événements.

Mort de la petite Rosalie: rien n'est laissé au hasard

David Rémillard
David Rémillard
Le Soleil
Fouilles dans les arbustes, sous les perrons, dans les bacs à recyclage et à ordures; rien n’a été laissé au hasard par les autorités, vendredi, afin de trouver de nouveaux éléments de preuve et clarifier la chronologie des dernières heures de la petite Rosalie, trouvée sans vie mercredi après avoir été tuée par arme blanche.