Le Quotidien
Gabriel Marcoux-Chabot a créé une nouvelle version du roman d’Albert Laberge La Scouine, avec le concours de La Peuplade. Il a revisité cette histoire centrée sur une paysanne dont la vie a été conditionnée par le fait que ses proches ne lui trouvaient guère de charme.
Gabriel Marcoux-Chabot a créé une nouvelle version du roman d’Albert Laberge La Scouine, avec le concours de La Peuplade. Il a revisité cette histoire centrée sur une paysanne dont la vie a été conditionnée par le fait que ses proches ne lui trouvaient guère de charme.

Une nouvelle version de La Scouine, 100 ans plus tard

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Il y a 100 ans, le journaliste Albert Laberge publiait son premier roman, intitulé La Scouine. Il l’avait sorti à compte d’auteur, mais un extrait confié à une gazette locale avait été porté à l’attention de l’archevêque de Montréal, Monseigneur Paul Bruchési. Jugeant le propos scabreux, il avait dénoncé l’homme à la source du scandale, le considérant comme un pornographe.