Le Quotidien
Miville Bergeron et Claire Deschênes vivent leur retraite de rêve: ils élèvent des chevaux canadiens, une race reconnue pour sa polyvalence et son intelligence. Ils posent ici en compagnie de trois de leurs juments. L'une d'entre elles, Witney, qui apparaît à gauche sur la photo, a même remporté le premier prix des juments au Futurité de Drummondville, en 2010, la compétition annuelle de conformité de la Société des éleveurs de chevaux canadiens.
Miville Bergeron et Claire Deschênes vivent leur retraite de rêve: ils élèvent des chevaux canadiens, une race reconnue pour sa polyvalence et son intelligence. Ils posent ici en compagnie de trois de leurs juments. L'une d'entre elles, Witney, qui apparaît à gauche sur la photo, a même remporté le premier prix des juments au Futurité de Drummondville, en 2010, la compétition annuelle de conformité de la Société des éleveurs de chevaux canadiens.

Le rêve de Claire et Miville

Myriam Gauthier
Le Quotidien
Après des années de travail ardu et de planification, Miville Bergeron et Claire Deschênes ont réalisé leur rêve: démarrer un élevage de chevaux canadiens, une race reconnue comme étant le cheval du patrimoine québécois et canadien. Ce projet de retraite, qui est loin d'être reposant, comble le couple qui désirait reprendre contact avec le monde agricole.