Le Quotidien
S'il avait su que son puits de surface ne fournirait pas suffisament d'eau, Jean-François Dubé aurait sans doute réfléchi à deux fois avant de faire l'achat de sa maison à Lac-Kénogami.
S'il avait su que son puits de surface ne fournirait pas suffisament d'eau, Jean-François Dubé aurait sans doute réfléchi à deux fois avant de faire l'achat de sa maison à Lac-Kénogami.

Son puits de surface asséché

Anne-Sophie Gobeil
Le Quotidien
La première maison de Jean-François Dubé devait être un investissement qui lui permettrait de s'installer à long terme et de profiter un peu de la vie. Moins d'un an après avoir aménagé, M. Dubé doit composer avec un puits de surface asséché qui lui cause plusieurs problèmes.