Le Quotidien

Un joyau québécois

Le Quotidien
Il y a 40 ans, le 1er juillet 1973, le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP) était mis en place. C'était un des gains du front commun de 1972, une lutte d'envergure qui est l'équivalent syndical de ce qu'a été le printemps érable pour le mouvement étudiant. En tant que participant au RREGOP, jeune et Québécois, je veux remercier ceux et celles qui ont lutté pour offrir au Québec et aux générations futures cet important outil. Il constitue un important outil d'attraction de la main-d'oeuvre dans les services publics. Même si ses 550 000 cotisants y investissent entre 6% et 9% de leur salaire, c'est un investissement beaucoup plus rentable que les REER grâce à la mutualisation du risque de longévité et à la négociation de faibles frais de gestion.