Le Quotidien
Le paysage de la rue Racine en est un d'installations métalliques depuis dimanche.
Le paysage de la rue Racine en est un d'installations métalliques depuis dimanche.

« C'est inacceptable »

Julien Renaud
Julien Renaud
Le Quotidien
L'installation hâtive du Festival international des rythmes du monde (FIRM) sème la grogne chez les commerçants de la rue Racine. Une semaine de plus dans ce paysage que par les années passées est synonyme d'une semaine supplémentaire avec une baisse marquée d'achalandage.