Rio Tinto Alcan cède deux alumineries

Rio Tinto Alcan vend deux de ses alumineries françaises à l'entreprise allemande TRIMET. Les usines de Saint-Jean-de-Maurienne, en Savoie, et de Castelsarrasin, dans la région Midi-Pyrénées, ont été cédées la fin de semaine dernière après un an de négociations.


Selon Radio-Canada, le gouvernement français aurait participé financièrement à la transaction, par le biais de la Banque publique d'investissement. Le ministre responsable du Développement économique, Arnaud Montebourg, a représenté le gouvernement dès le départ dans les négociations. Celles-ci ont permis de préserver 500 emplois directs et près de 2 000 emplois indirects. L'entreprise française EDF a aussi investi dans la transaction.

TRIMET, producteur allemand d'aluminium, prévoit investir 200 millions d'euros sur les deux sites de RTA dans les six prochaines années. La transaction a été conclue samedi, en présence de la présidente de RTA Jacynthe Côté.

Le site de Saint-Jean-de-Maurienne a été le berceau de la technologie AP. Depuis plus de 100 ans, l'usine produit de l'aluminium. D'abord propriété du français Péchiney, l'usine est passée aux mains d'Alcan en 2003, lors de la fusion des deux entreprises. Elle appartenait à RTA depuis l'acquisition de l'entreprise canadienne par le géant australien Rio Tinto, en 2007.