Michaël Lavoie en tête à la mi-saison

Michaël Lavoie s'est hissé au sommet de classement général de la série Sportsman Lucas Oil.

Les pilotes de la série Sportsman Lucas Oil ont atteint la mi-saison après une épreuve disputée sur la piste de Vallée-Jonction, en fin de semaine dernière. Michaël Lavoie ne pouvait espérer arriver à cette étape dans de meilleures conditions.


Les pilotes de la série Sportsman Lucas Oil ont atteint la mi-saison après une épreuve disputée sur la piste de Vallée-Jonction, en fin de semaine dernière. Michaël Lavoie ne pouvait espérer arriver à cette étape dans de meilleures conditions.

En gagnant cette cinquième course du calendrier, le pilote de Saguenay s'est hissé au sommet du classement général de la série.

«Une semaine avant Vallée-Jonction, une deuxième position à Sainte-Croix m'avait permis de grimper en deuxième place au classement général, raconte Michaël Lavoie. Je suis maintenant en tête, avec une avance de neuf points sur le deuxième.

«Ça va très bien jusqu'à maintenant. J'ai gagné deux des cinq courses. J'ai aussi obtenu une deuxième position, une sixième et une douzième. La voiture est très compétitive. Elle se comporte très bien et l'équipe autour de moi fait un travail extraordinaire. Nous avons une équipe familiale. Mon père et mes oncles travaillent pratiquement tous les soirs sur la voiture. Tout s'annonce très bien pour le reste de la saison puisque les autres courses se dérouleront sur des pistes que je connais assez bien.»

Avant d'entamer la seconde portion du calendrier, les pilotes de la série provinciale bénéficient d'un repos de trois semaines. Ils en avaient fait la demande aux responsables de la série avant le début de la saison, dans le but de pouvoir consacrer un peu plus de temps à leur famille au cours de la période estivale.

Une fois la pause terminée, les activités reprendront le 27 juillet, à Montmagny.

«À compter du 27 juillet, le calendrier sera très chargé, précise Michaël Lavoie. La semaine suivante, nous roulerons à Sanair. Quelques jours après Sanair, je serai au Grand Prix de Trois-Rivières, où j'ai gagné en 2012. Cette année, notre course sera diffusée le vendredi à l'écran de RDS2.

«Trois-Rivières, c'est une grosse course. Il y a 150 000 personnes dans les estrades, la télévision et beaucoup de journalistes. La présentation de la course à la télévision peut être excellente pour la visibilité et la recherche de commanditaires. Nous sommes en discussions avec deux gros commanditaires potentiels pour la course de Trois-Rivières.

«Les deux dernières courses seront présentées à Sainte-Croix et Vallée-Jonction. Je suis content de terminer la saison à Vallée-Jonction. C'est une piste courte où les détours sont très inclinés. Je semble avoir une certaine facilité à régler ma voiture à cet endroit. En plus, il y a trois lignes de course sur la piste. Sur d'autres pistes, à Montmagny par exemple, il y a une seule ligne de course. Je peux anticiper le reste de la saison avec beaucoup d'optimisme. Surtout que nous sommes sur le point de recevoir un nouveau moteur pour la voiture, ce qui devrait nous aider.»o