Le Quotidien
Environ 80 pour cent des interventions effectuées à l'école polyvalente Jonquière concernant des gestes de violence ou d'intimidation impliquent des filles.
Environ 80 pour cent des interventions effectuées à l'école polyvalente Jonquière concernant des gestes de violence ou d'intimidation impliquent des filles.

Huit cas sur dix impliquent des filles

Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien
Environ 80 pour cent des interventions effectuées à l'école polyvalente Jonquière concernant des gestes de violence ou d'intimidation impliquent des filles. La plupart de celles-ci émanent du premier cycle du secondaire. Est-ce le résultat de l'émotivité que l'on attribue davantage au sexe féminin? Est-ce le fruit de l'impulsivité, ou de l'importance qu'accordent les adolescentes aux relations amoureuses? Difficile à dire. Une chose ne fait aucun doute, les filles n'hésitent pas à partager leurs sentiments et à déverser leur fiel sur Internet. Les conséquences sont parfois acrimonieuses, souvent désastreuses.