Le Quotidien
Selon l'Agence de la santé, même si le nombre de jeunes affectés est moindre qu'au Québec, il est important de poursuivre les interventions. Elle cite en exemple la cyberintimidation qui, même si elle ne touche que 7,7% des filles et 3% des garçons, concerne tout de même 800 jeunes de la région.
Selon l'Agence de la santé, même si le nombre de jeunes affectés est moindre qu'au Québec, il est important de poursuivre les interventions. Elle cite en exemple la cyberintimidation qui, même si elle ne touche que 7,7% des filles et 3% des garçons, concerne tout de même 800 jeunes de la région.

La région dans une classe à part

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
Deux garçons sur cinq (38 %) et une fille sur cinq (26 %) disent avoir été victimes de violence à l'école ou sur le chemin de l'école. Il s'agit d'une proportion moins élevée qu'ailleurs au Québec, où 43 % des garçons et 30 % des filles du secondaire ont été touchés.