Le Quotidien
La situation au chapitre de l'emploi chez Hydro-Québec est délicate pour le gouvernement péquiste. Dans son budget, le ministre Nicolas Marceau (à gauche) a annoncé la suppression de 2000 postes à Hydro alors que Stéphane Bédard, aujourd'hui président du Conseil du Trésor, a dit vouloir obliger Hydro-Québec à « accroître sa présence » dans les régions.
La situation au chapitre de l'emploi chez Hydro-Québec est délicate pour le gouvernement péquiste. Dans son budget, le ministre Nicolas Marceau (à gauche) a annoncé la suppression de 2000 postes à Hydro alors que Stéphane Bédard, aujourd'hui président du Conseil du Trésor, a dit vouloir obliger Hydro-Québec à « accroître sa présence » dans les régions.

Le «rouleau compresseur»

LA PRESSE
La Presse
Les compressions budgétaires chez Hydro-Québec affectent certaines régions plus que d'autres.