Le Quotidien
Jean Landry et Pascal Morin montrent le défibrillateur qui a servi à sauver la vie de Kevin Harvey, mercredi dernier.
Jean Landry et Pascal Morin montrent le défibrillateur qui a servi à sauver la vie de Kevin Harvey, mercredi dernier.

«Nous sommes avant tout bien contents du dénouement»

Julien Renaud, stagiaire
Le Quotidien
Pascal Morin, enseignant en éducation physique, et Jean Landry, agent de sécurité, se réjouissent que la santé de Kevin Harvey, ce jeune homme de 19 ans qu'ils ont sauvé en utilisant un défibrillateur, mercredi dernier, au Cégep de Chicoutimi, s'améliore.