Le Quotidien
Sam Gingras, gérant et barman au Café du Clocher, croit que la vigilance est aussi de mise en ce qui a trait au personnel des établissements.
Sam Gingras, gérant et barman au Café du Clocher, croit que la vigilance est aussi de mise en ce qui a trait au personnel des établissements.

Seulement deux gorgées suffisent

Joël Martel
Le Quotidien
Seulement deux gorgées. C'est tout ce qui aura suffi afin de plonger Dominique Essiambre dans un état précaire pendant quatre jours. Bien qu'il soit évident qu'un individu a profité d'une seconde d'inattention afin de mettre un narcotique dans sa consommation alcoolisée, Mme Essiambre ne connaîtra probablement jamais la nature de ce qu'on lui a administré.