Le Quotidien
Gaël Chabot-Leclerc est passé tout juste devant l'hôtel à peine quelques minutes avant les deux explosions.
Gaël Chabot-Leclerc est passé tout juste devant l'hôtel à peine quelques minutes avant les deux explosions.

Gaël Chabot-Leclerc s'estime chanceux

Antoine Desrosiers, stagiaire
Le Quotidien
Le Chicoutimien Gaël Chabot-Leclerc se considère chanceux de ne pas avoir été blessé lors des attentats qui ont eu lieu, hier en fin d'après-midi, lors de la 117e édition du marathon de Boston. Il a quitté les lieux du drame cinq minutes avant que celui-ci ne se produise.