Le Quotidien

Un écrasement causé par une surcharge

Normand Boivin
Le Quotidien
Une surcharge de près de 500 livres, combinée à des conditions météorologiques défavorables, expliquent l'écrasement d'un hélicoptère d'Héli-Excel, compagnie appartenant à l'homme d'affaires saguenéen Benoît Allard, le 17 août 2010 près de la rivière Moisie à Sept-Îles. C'est la conclusion que tire le Bureau de la sécurité des transports dans le rapport rendu public hier sur la tragédie qui a coûté la vie au pilote et à trois travailleurs d'Hydro-Québec.