Le Quotidien
Mes Marie-Claude Pelletier et Geneviève Baillargeon discutent de la stratégie qu'elles entendaient déployer pour convaincre le juge Jacques Babin de ne pas limiter le nombre de piqueteurs devant les concessionnaires automobile en conflit de travail.
Mes Marie-Claude Pelletier et Geneviève Baillargeon discutent de la stratégie qu'elles entendaient déployer pour convaincre le juge Jacques Babin de ne pas limiter le nombre de piqueteurs devant les concessionnaires automobile en conflit de travail.

Le conflit transporté en Cour

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La Corporation des concessionnaires automobiles de la région a demandé, hier après-midi, au juge Jacques Babin de la Cour supérieure du district de Chicoutimi d'encadrer les activités de piquetage en limitant à cinq le nombre de lock-outés à l'entrée des garages et en interdisant l'obstruction qui serait pratiquée à certains endroits envers des clients ou fournisseurs.