Le Quotidien
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les imaginaires collectifs à l'UQAC, le professeur Gérard Bouchard estime qu'une information fiable sur le débit de la chute aiderait à prendre position sur le sujet.
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les imaginaires collectifs à l'UQAC, le professeur Gérard Bouchard estime qu'une information fiable sur le débit de la chute aiderait à prendre position sur le sujet.

Gérard Bouchard se sent insuffisamment informé

Isabelle Tremblay
Le Quotidien
« Il y a une lacune fondamentale dans le débat actuel parce que l'information centrale est soit manquante, soit contradictoire. Je souhaite que quelqu'un nous donne l'heure juste sur le débit qu'aura la chute Ouiatchouan après la mise en opération du barrage de Val-Jalbert », affirme, en entrevue au Quotidien, le professeur Gérard Bouchard, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les imaginaires collectifs à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).