Le Quotidien
Pour jaser avec Julie Bernier, il suffit de décrocher le téléphone installé en face de la galerie Séquence, située au centre-ville de Chicoutimi. L'étudiante en art de l'UQAC est engagée dans un marathon de 72 heures, pendant lesquelles la vitrine du centre d'exposition constitue le centre de son univers.
Pour jaser avec Julie Bernier, il suffit de décrocher le téléphone installé en face de la galerie Séquence, située au centre-ville de Chicoutimi. L'étudiante en art de l'UQAC est engagée dans un marathon de 72 heures, pendant lesquelles la vitrine du centre d'exposition constitue le centre de son univers.

Sous l'oeil des passants

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Julie Bernier s'endormait, hier soir, dans sa vitrine donnant sur la rue Racine. La jeune femme venait de passer une trentaine d'heures sous le regard des badauds, au centre-ville de Chicoutimi, et n'avait dormi que deux heures au lieu des cinq que prévoyait son projet.