Le Quotidien
Les minorités visibles et audibles ont plus de difficulté à développer leurs réseaux sociaux que les Français et les Belges qui parlent français.
Les minorités visibles et audibles ont plus de difficulté à développer leurs réseaux sociaux que les Français et les Belges qui parlent français.

Difficile intégration des minorités

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
Les minorités visibles et audibles qui immigrent dans la région ont de la difficulté à développer leurs réseaux sociaux. Contrairement aux Français et aux Belges francophones, ils sont désavantagés à leur arrivée au Saguenay-Lac-Saint-Jean.