Le Quotidien
Les opposants au projet de Val-Jalbert veulent que la première ministre du Québec, Pauline Marois, revienne sur sa position et qu'elle fasse marche arrière. Selon Mikael Rioux, Marie-Claude Paris-Tanguay et Jean-François, il n'est pas trop tard.
Les opposants au projet de Val-Jalbert veulent que la première ministre du Québec, Pauline Marois, revienne sur sa position et qu'elle fasse marche arrière. Selon Mikael Rioux, Marie-Claude Paris-Tanguay et Jean-François, il n'est pas trop tard.

Pas trop tard pour que la PM recule

Isabelle Tremblay
Le Quotidien
Il n'est pas toujours trop tard pour que la première ministre du Québec, Pauline Marois, recule, selon les opposants au projet de construction d'une minicentrale de 16 mégawatts au Village historique de Val-Jalbert.