Beaucoup de patients à l'urgence

L'hôpital d'Alma enregistre en ce moment un achalandage de 60 à 70 % supérieur à la normale, à son unité d'urgence.


Selon la directrice de garde de l'établissement, Annie Poirier, la situation n'est pas hors de contrôle. Cependant, comme partout ailleurs dans la région, elle confirme une hausse importante du nombre de patients. Essentiellement, elle attribue le phénomène à une augmentation des personnes démontrant des symptômes d'allure grippale.

La responsable du CSSS précise qu'il n'y a aucune éclosion et qu'aucun département n'a été interdit aux visiteurs.



«L'hôpital est presque plein, mais il y a encore de la place et l'urgence demeure disponible», indique-t-elle.

Rupture en obstétrique

Par ailleurs, le CSSS de Lac-Saint-Jean-Est amorce l'année 2013 avec une nouvelle rupture de services au département d'obstétrique. Ainsi, l'établissement a annoncé, jeudi, qu'il n'y aura pas d'accouchement à l'hôpital d'Alma entre le 4 et le 7 janvier, 7h30.

Tel que prévu en pareilles circonstances, les usagères qui nécessiteront une intervention immédiate pourront être traitées à l'unité d'urgence. Quant à celles qui démontreront les signes laissant présager un accouchement imminent, elles seront dirigées vers les CSSS de Chicoutimi, de Maria-Chapdelaine ou de Domaine-du-Roy, selon leurs préférences.



La direction du CSSS de Lac-Saint-Jean-Est se dit consciente des inconvénients engendrés par cette rupture de services.

Au cours de 2012, plusieurs événements de même nature sont survenus de façon ponctuelle. Aucun incident majeur n'a été rapporté lors de ces périodes de découverture.

Plus de détails dans la version papier du Quotidien//