Le Quotidien
Texte: Gilles Maltais, un Baieriverain de 61 ans, serait entré en contact via Internet avec un Néo-Zélandais de huit ans et l'aurait incité à se toucher.
Texte: Gilles Maltais, un Baieriverain de 61 ans, serait entré en contact via Internet avec un Néo-Zélandais de huit ans et l'aurait incité à se toucher.

Gilles Maltais recouvre sa liberté

Serge Lemelin
Serge Lemelin
Le Quotidien
Le professeur de judo Gilles Maltais, 61 ans, a été remis en liberté mercredi à condition de ne pas être en lien d'autorité avec des mineurs ni d'être en leur présence sans la compagnie d'un adulte. Le professeur a versé une caution de 500$ et s'est engagé à se désabonner d'Internet en attente de son procès sous des chefs de leurre d'enfant et d'incitation au contact sexuel d'un enfant de 8 ans.