Le Quotidien

Deux ex-employés de Novelis frustrés par l'attitude de quelques élus

Katerine Belley-Murray
Katerine Belley-Murray
Le Quotidien
Lorsqu'ils ont perdu leur emploi à l'usine Novelis de Jonquière, le 1er août dernier, des travailleurs affirment avoir aussi perdu leur «belle naïveté». «Des politiciens se sont approprié le dossier en nous laissant de côté. En plus de se faire fermer en cochon, certains se sont fait du capital politique sur notre dos.»