Le Quotidien
Escorté par les policiers de la SQ lors de son arrivée au Palais de justice, Sylvain Deschênes, menotté, a réitéré qu'il y avait erreur policière dans son dossier, lorsque sollicité par les médias.
Escorté par les policiers de la SQ lors de son arrivée au Palais de justice, Sylvain Deschênes, menotté, a réitéré qu'il y avait erreur policière dans son dossier, lorsque sollicité par les médias.

La Défense étudie la thèse de l'usurpation d'identité

Myriam Gauthier
Le Quotidien
Le milicien Sylvain Deschênes, l'un des suspects de la Sûreté du Québec (SQ) dans le cadre de l'Opération Insuline, qui estime être victime d'erreur sur la personne, a été remis en liberté après avoir comparu hier après-midi au Palais de justice de Chicoutimi. Son avocate estime qu'il aurait pu être victime d'usurpation d'identité.