Le Quotidien
Les entrepreneurs sylvicoles regroupés au sein de leur association se sentent trahis par la première ministre Pauline Marois.
Les entrepreneurs sylvicoles regroupés au sein de leur association se sentent trahis par la première ministre Pauline Marois.

Les sylviculteurs se disent trahis

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Le Quotidien
Les entrepreneurs sylvicoles regroupés au sein de leur association se sentent trahis par la première ministre Pauline Marois par rapport aux engagements qu'elle avait pris en mai dernier d'investir 235 M$ dans un vaste chantier d'aménagement sylvicole.