Patry se porte à la défense de Pierre Simard

Claude Patry

Le député de Jonquière-Alma, Claude Patry, estime que Rio Tinto Alcan « concentre ses énergies au mauvais endroit « lorsqu'elle s'attaque au syndicaliste Pierre Simard.


Dans un communiqué publié hier, M. Patry s'interroge sur les fondements de la multinationale, qui accuse le président du Syndicat des employés d'énergie électrique Québec (SNEEEQ) d'avoir divulgué des secrets de l'entreprise pendant le lock-out de l'Usine Alma, ce printemps, et lors de la fermeture des cuves Söderberg du Complexe Jonquière, en 2004.

Selon le député, c'est le droit du public à l'information qui est en jeu dans cette cause.

« De tout temps, les dirigeants syndicaux se sont préoccupés de la question des ressources hydroélectriques et cela ne changera pas aujourd'hui. (...) Lorsque j'étais président du SNEAA, le syndicat a fait faire des études sur les coûts de l'énergie électrique et, aujourd'hui, on accuse Pierre Simard d'avoir parlé de ces études, en 2004, lors de la fermeture des cuves Söderberg «, écrit-il.

Pour l'ancien syndicaliste, le débat sur l'exploitation des ressources hydroélectriques de la région demande de la transparence.

Cdore@lequotidien.com