Le Quotidien
La porte-parole de Rio Tinto Alcan, Claudine Gagnon, confirme un programme de révision du personnel-cadre, mais refuse de chiffrer le nombre de personnes qui seront mises à la retraite ou devront quitter l'entreprise.
La porte-parole de Rio Tinto Alcan, Claudine Gagnon, confirme un programme de révision du personnel-cadre, mais refuse de chiffrer le nombre de personnes qui seront mises à la retraite ou devront quitter l'entreprise.

Réductions à prévoir

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La situation économique mondiale qui plombe l'industrie des métaux force Rio Tinto Alcan à mettre en branle un vaste programme de révision de ses opérations qui se traduira par la mise à la retraite, ou dans certains cas, de mises à pied au sein de son personnel-cadre dans ses installations du Saguenay-Lac-Saint-Jean.