Le Quotidien
Les graffiteurs ont entre autres vandalisé cette sculpture que les propriétaires de l'Entre-Côte Riverin avaient installée il y a moins de deux semaines.(Courtoisie)
Les graffiteurs ont entre autres vandalisé cette sculpture que les propriétaires de l'Entre-Côte Riverin avaient installée il y a moins de deux semaines.(Courtoisie)

Au tour de l'Entre-Côte Riverin

Martin Bélanger
Le Quotidien
Les graffitis ne touchent pas seulement les édifices publics au centre-ville de Chicoutimi. Les bâtiments privés également. Heureusement pour les propriétaires, ils n'ont pas à débourser d'argent pour effacer ces dessins grâce à un partenariat entre la ville et l'organisme Chic Graffiti.