Le Quotidien
Les sylviculteurs rémunérés à forfait disent subir trop de pression et veulent être payés à l'heure.
Les sylviculteurs rémunérés à forfait disent subir trop de pression et veulent être payés à l'heure.

Les mises à pied se confirment

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Les mises à pied risquent de se confirmer dans l'industrie sylvicole du Saguenay. La direction régionale du ministère des Ressources naturelles et de la Faune a fait la répartition de tous les budgets à sa disposition pour les travaux réalisés dans les forêts publiques de la région.