Le Quotidien
Les travailleurs de l'usine Novelis ont quitté un à un le périmètre sécurisé et se retrouveront aujourd'hui pour une «présence symbolique» puisque la dernière coulée a été terminée pendant la nuit.
Les travailleurs de l'usine Novelis ont quitté un à un le périmètre sécurisé et se retrouveront aujourd'hui pour une «présence symbolique» puisque la dernière coulée a été terminée pendant la nuit.

« Comme une veillée funéraire »

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
C'est la mort dans l'âme que les travailleurs de l'usine Novelis de Jonquière ont procédé, hier, aux dernières coulées de métal avant d'entreprendre le protocole de fermeture des équipements de production. Ils devront être en étatde fonctionner selon les besoins de l'entreprise dans les usines situées ailleurs dans le monde et principalement aux États-Unis.