Le Quotidien
\"Il faut des citoyens propres dans leur esprit et vigilants qui sonnent l'alarme pour réveiller les endormis encore trop nombreux.\"
\"Il faut des citoyens propres dans leur esprit et vigilants qui sonnent l'alarme pour réveiller les endormis encore trop nombreux.\"

Deux conceptions du déficit

Le Quotidien
Au sujet de la dette, dans cette rubrique du 18 juin, sous le titre «Les échelons de la corruption», M. Marcel Lapointe me relançait en écrivant: «Or, s'il est vrai qu'un esclave n'est reconnu responsable de sa vie, le peuple en général n'a rien à se reprocher au sujet de la dette. Alors, où se situe la véritable responsabilité?» Si je comprends bien votre idée, c'est la faute de nos élus si le Québec est sale dans nos finances! À cela, je vous citerai d'abord le proverbe chinois qui dit que si chaque citoyen garde sa cour propre, toute la Chine sera propre. Quand il y aura assez de citoyens propres qui enverront des élus propres, tout le gouvernement sera propre.