Le Quotidien
Les sylviculteurs rémunérés à forfait disent subir trop de pression et veulent être payés à l'heure.
Les sylviculteurs rémunérés à forfait disent subir trop de pression et veulent être payés à l'heure.

Québec tarde à confirmer les montants

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Des centaines de travailleurs sylvicoles de la région vivent dans l'incertitude pour une cinquième année consécutive parce que le ministère des Ressources naturelles et de la Faune ne peut confirmer les montants alloués aux opérations d'éclaircie pré-commerciale.