Le Quotidien
Une dizaine d'étudiants ont choisi d'affirmer leur position contre la hausse des droits de scolarité par une grève de la faim. On voit ici sept d'entre eux qui s'étaient réunis en matinée. Cette action symbolique se fera en alternance, sur une période de quatre jours et contrairement à ce qui a été véhiculé, aucun enseignant n'a confirmé sa participation à cette grève de la faim.
Une dizaine d'étudiants ont choisi d'affirmer leur position contre la hausse des droits de scolarité par une grève de la faim. On voit ici sept d'entre eux qui s'étaient réunis en matinée. Cette action symbolique se fera en alternance, sur une période de quatre jours et contrairement à ce qui a été véhiculé, aucun enseignant n'a confirmé sa participation à cette grève de la faim.

La situation revient à la normale

MSH
Le Quotidien
Tout est revenu à la normale au Collège d'Alma, où les cours ne risquent plus d'être perturbés.