Le Quotidien

Comme aller au salon funéraire

Hélène Baril
Hélène Baril
Le Quotidien
« C'est assez triste là-dedans. » Aller à l'usine, ces temps-ci, c'est comme aller au salon funéraire, disent les gars qui travaillent encore à l'usine Kénogami de Produits forestiers Résolu.