Le Quotidien

La pêche à la ouananiche ne sera pas devancée

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
L'industrie touristique du Lac-Saint-Jean sera privée de dizaines de milliers de dollars de retombées économiques et les pêcheurs sportifs devront vivre pendant encore deux ans avec une ouverture tardive de la pêche à la ouananiche. Et ce, parce que le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec est incapable de s'entendre avec la bande indienne de Mashteuiatsh sur les accommodements pour la pêche au filet.